JOURNÉE INTERNATIONALE DES MUSÉES

“Les montagnes sont les grandes cathédrales de la terre, avec leurs portails de roche, les mosaïques de nuages, les chœurs de ruisseaux, les autels de neige, les voûtes de pourpre scintillantes d'étoiles.”
John Ruskin

Le 18 mai 2021 est la journée internationale des musées. L’équipe Asolo a réuni dans un guide les musées les plus célèbres consacrés à la montagne, à leurs histoires, leur culture et leurs traditions, en Italie et dans le monde.

Lequel de ces musées aimeriez-vous visiter?

MESSNER MOUNTAIN MUSEUM DOLOMITES

Appelé aussi le «musée des nuages», pour sa vue panoramique, le Messner Mountain Museum Dolomites se trouve sur le Mont Rite (2181m) dans le cœur des Dolomites entre le Cadore et Cortina d’Ampezzo. Il est à l’intérieur d’un ancien fort italien de la première guerre mondiale. 

Dédié à la “roche”, il raconte l’histoire de l’exploration et de l’Alpinisme dans les Dolomites et conserve certains témoignages de l’origine de la roche des Dolomites, comme des fossiles de coquilles et des fougères de palme d’il y a plusieurs millions d’année, qui rappelle ce que furent les barrières de corail dans une mer tropicale 

Dans la galerie centrale, des peintures et des œuvres provenant de la collection de Reinhold Messner sont exposées : vues artistiques des Dolomites, depuis le Romantisme jusqu’à l’art contemporain qui s’alternent avec les panoramas des sommets des alentours des Dolomites, des montagnes de la province de Belluno, au mont Civetta (Chouette), au Pelmo, à la Marmolada, aux Dolomites de Cortina d’Ampezzo.  


Curiosité: L’observatoire qui se trouve au sommet du musée a été édifié ex novo sur une structure construite précédemment avec des éléments en métal, en verre avec une grande transparence, et veut reproduire le cristal de la Dolomie, avec ses angles qui donnent chacun sur les grands sommets des Dolomites.

Localité: Italie, Monte Rite (Vénétie)

MESSNER MOUNTAIN MUSEUM ORTLES

Le Mountain Messner Museum Ortles se trouve à Solda (1900m), aux pieds du grand massif de l’Ortles et rappelle par sa structure architecturale souterraine les crevasses d’un glacier.

L’espace principal du musée se trouve à l’intérieur d’une petite colline à laquelle on accède par une grande ouverture faite dans le mur de soutien de la colline recouverte de pierre. Une rampe descend vers une caverne artificielle en béton brut, la lumière arrive depuis une ouverture en verre qui traverse le plafond comme une crevasse d’un glacier. 

Le musée est dédié au monde de glace et à l’obscurité et raconte les mythes de l’homme des Neiges, du troisième pôle, et un voyage à travers deux siècles d’histoire des équipements pour les glaciers, des skis, de l’escalade sur glacier, et des expéditions aux pôles.


Curiosité: A côté du musée, on trouve un mas de plus de 400 ans, le Yak & Yeti, où l’on peut déguster les plats typiques du Haut Adige et de l’Himalaya, alors qu’au centre de Solda, un ancien refuge d’alpiniste, abrite l’Alpine Curiosa, un petit musée avec des objets curieux comme une pierre du sommet du Mont Kailash, les ciseaux de l’Alpiniste Emilio Comici et le sac à dos de Walter Bonatti.

Localité: Italie, Solda (Trentin Haut-Adige)

MESSNER MOUNTAIN MUSEUM CORONES

Le Mountain Messner Museum (MMM) a été conçu par l’architecte Zaha Hadid à Plan de Corones (2275m) et offre une vue spectaculaire su les Dolomites de Linz, sur l’Ortles, la Marmolada e sur les sommets de la Zillertal. 

A l’intérieur, le musée parcours à travers des reliques, des peintures, des sculptures, l’évolution de l’alpinisme moderne, les améliorations des équipements obtenus dans le temps, les triomphes et les tragédies qui se sont consumés sur les plus célèbres montagnes du monde et la représentation non des performances sportives mais, comme le dit lui-même Messner, les grands personnages de l’Alpinisme 

Dédié à la discipline reine de l’Alpinisme, l’alpinisme traditionnel, qui a été incarné par Reinhold Messner, le musée est un lieu de silence où se retirer et profiter les panoramas inoubliables, un vrai espace d’expérience.


Curiosité: Chacun des quatre balcons du musée offre une vue panoramique différente montrant certains sommets importants de l’histoire de l’Alpinisme pratiqué dans les Dolomites et de Messner, comme le Sasso de Santa Croce (Sainte Croix), une de ses premières escalades : cela pourrait être les 4 yeux sur les montagnes pour les visiteurs.

Localité: Italie, Plan de Corones (Trentin Haut-Adige)

MUSÉE NATIONAL DE LA MONTAGNE

Le Musée National de la Montagne « Duc des Abruzzes » est situé au sommet du Mont des Capucins, une position panoramique sur la ville de Turin et des Alpes des alentours  

Le parcours est divisé en 4 grandes sections et commence avec une réflexion sur comment la montagne est passée d’un endroit hostile et plein de mystère à un lieu de civilisation capable de cultiver le sens de la beauté.  En partant de la difficulté des Romains pour traverser les Alpes, on raconte l’histoire de comment, depuis des lieux inaccessibles, la montagne est devenue aussi un lieu où le tourisme à la journée est populaire. 

Une autre section du musée raconte l’histoire de l’alpinisme à partir des premières ascensions de la fin du 17eme siècle, à la naissance du tourisme de la montagne au 18eme siècle. Symboles de l’alpinisme qui change dans le temps, les refuges qui de simples bivouacs deviennent de confortables lieux, comme les cordes, qui sont devenus plus durables, aux premiers clous, fidèles compagnons de l’alpiniste et qui ont été adopté après de nombreuses réflexions. 


Curiosité: Le Musée a été fondé en 1874, par les premiers adhérents du Club Alpin Italiens (CAI), créé  un an avant à Turin. Cela après l’ascension du Mont Viso de Quintino Sella avec l’objectif d’accompagner les jeunes en montagne et pour diffuser les valeurs de l’alpinisme et de la recherche scientifique dans les Alpes.

Localité: Italie, Turin

MUSÉES DE LA GRANDE GUERRE DES DOLOMITES

Le mont Lagazuoi est un vrai « Château de pierre », avec ses flèches, tours et bases militaires, ses refuges pour les hommes et avec ses caches d’armes cachées en son intérieur. Ils ont été creusés par les armées italienne et austro-hongroise de la Première Guerre Mondiale. Tunnels, tranchées, position pour les mitrailleuses remises en état sont toujours visibles le long du parcours d’ascension au sommet    

Au départ du téléphérique on peut observer les positions autrichiennes sur la crête, et on pourra parcourir la ligne du Front de la Guerre en suivant le sentier. Une autre expérience pourra être faite en parcourant le tunnel de l’Anticima, longue presqu’un kilomètre, creusée par les soldats italiens, et fait exploser en 1917. Le sentier du Kaiserjager est un parcours plus engagé, avec une portion équipé comme une Via Ferrata , et est aussi une voie de communication pour le transport des vivres , munitions et autres matériel de la vallée au poste de combat en altitude. 

Le Lagazuoi se trouve au centre d’une zone Musée de 5km, pouvant être parcouru à pied ou en téléphérique. Vous pourrez aussi atteindre les montagnes voisines avec le Musée naturel des Cinque Torri (Cinq Tours), où l’armée italienne s’est installée. Le Sass de Stria, poste de défense autrichien et le Fort des tre Sassi, fort autrichien, maintenant musée, qui conserve les témoignages sur les équipements des soldats.


Curiosité: En été, des visites sont organisées le long des parcours en compagnie des Guides de Montagne et d’historiens spécialisés dans la Première Guerre Mondiale, mais aussi par des évocations historiques en costumes d’époque des Tyroliens Kaiserjager du IIIème régiment parfaitement équipé. Avec eux, il sera possible de visiter les poste militaires Edelweiss et Cima Gallina.  

Localité: Italie, Monte Lagazuoi (Vènétie)

MUSÉE INTERNATIONAL DE LA MONTAGNE

Le Musée International de la Montagne (IMM), situé à Pokhara, au Népal, recueille, documente et montre les développements passés et présents des activités en alpinisme dans le monde et célèbre l’histoire, la géographie et les traditions de l’Himalaya. 

La Galerie de la Montagne expose des photographies de chacun des 14 sommets 8000 mètres du Népal au Tibet au Pakistan, avec la flore d’altitude et de la faune de l’écosystème typique de l’Himalaya.   

La Galerie Populaire de la Montagne est dédiée aux cultures indigènes qui vivent des montagnes en tant que ressources vitales, avec un focus principal sur les Sherpa : chevaliers et commerçants, descendus du Tibet, reconnus pour être les guides et les porteurs des expéditions alpines occidentales. Ils ont su aussi développer des techniques pour cultiver en altitude et construire des villages résilients.     

La Galerie des Activités en Montagne raconte l’alpinisme en Himalaya en exposant le matériel historique de la première expédition sur les sommets des 8000 mètres jusqu’au début des année 2000. 


Curiosité: Une petite section nous fait réfléchir sur l’impact de la vie humaine sur les montagnes et de l’importance de la conservation de l’environnement : On peut observer une collection de déchets laissés par les expéditions sur l’Everest el l’espace de trois saisons.

Localité: Nepal, Pokhara

MUSÉE ALPIN

Fondé à la fin du XIXeme siècle, le Musée Alpin conserve et valorise plus de 11.000 objets de la période comprise entre le XVIII siècle et la moitié du XXeme siècle et il représente le patrimoine historique et artistique des grandes régions du Mont Blanc 

Le voyage que nous propose le Musée Alpin raconte l’histoire de la Vallée de Chamonix et de la tradition rurale de ses populations natives jusqu’au début de l’alpinisme et de la conquête du Mont Blanc. 

Le parcours continue avec l’histoire des grandes aventures scientifiques au-dessus des 4000 m d’altitude, qui ont donné l’impulsion pour l’exploration de ce monde inconnu de la montagne, jusqu’au développement qu’a subi la vallée avec la naissance des sports d’hiver et d’été et avec ses exigences d’adaptation au tourisme. 

Une section du parcours expose certaines œuvres d’art qui témoignent les idées et sensations des peintres, sculpteures, photographes dans l’observation de la montagne de de sa vie.


Curiosité: Le Musée est abrité dans un immense palais, qui était autre fois un Hotel de Luxe dans la vallée de Chamonix, le « Chamonix Palace » et qui domine toujours le panorama montagneux de la vallée. 

Localité: France, Chamonix

BRADFORD WASHBURN AMERICAN MOUNTAINEERING MUSEUM

Le Club Alpin Américain et le National Geography Society ont fondé le American Mountaineering Museum: il a été dédié, après sa mort en 2007, à Bradford Washburn, un alpiniste américain et cartographe, artiste et photographe. Il a été le premier à explorer les montagnes de l’Alaska par voie aérienne et à créer les cartes pour les monts Denali et Everest.  

Le musée contient des collections d’objet, cartes, photographies sur l’histoire de l’alpinisme Américain, aussi bien en Amérique du Nord, qu’à l’étranger. La mission du musée est de faire vivre l’alpinisme comme une partie importante de la culture américaine, ses expéditions en Alaska, et dans l’Himalaya jusqu’ une section dédiée à la Mountain Division, la célèbre infanterie qui a combattu sur les montagnes Italiennes et Autrichiennes durant la Seconde Guerre Mondiale. 

Le Club Alpin Américain conserve une bibliothèque de plus de 20.000 livres, cartes, photographies, guides touristiques anciens, cartes de parcours écrits à la main, et documents sur la culture des montagnes et les explorations.


Curiosité: Un objet symbolique du musée est le piolet pour la glace en bois utilisé par l’alpiniste américain Pete Schoeing durant la célèbre action appelée The Belay (1953): celui-ci a réussi à sauver 5 compagnons du groupe qui dévalaient l’Everest pendant une tempête de glace.  

Localité: USA, Golden (Colorado)

Product added to wishlist
Product added to compare.

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant ces services, vous acceptez l'utilisation de cookies de notre part. Lisez la  politique de confidentialité.