Masayuki Nara



“Ma passion pour la montagne est née après une compétition de ski alpin à laquelle je participais comme athlète ; j’ai commencé à grimper et je suis devenu un grand fan de cette activité. A l’âge de trente ans je rêve de me voir sur la première page d’une revue d’escalade, et je crois fermement que ce rêve va se réaliser un jour.
J’ai eu de la chance car mon père était aussi grimpeur et devint mon instructeur d’escalade. Il m’a tout appris sur l’escalade, tous les pas et il nous arrivait souvent de participer ensemble à des compétions à l’intérieur et à l’extérieur.
Je n’ai jamais vécu dans de grandes villes comme  Tokyo ou Osaka, mais j’ai toujours vécu à la campagne entouré de grand prés, voilà pourquoi quand je grimpe je préfère sentir les vibrations de notre mère commune, la Nature en toute condition climatique, qu’il pleuve, qu’il y ait du vent ou de de la neige.
Je n’ai qu’une règle quand je grimpe, maintenir la nature incroyable telle quelle est et lui montrer mon plus grand respect.
Mon plus beau souvenir est quand j’ai découvert une nouvelle façon, un nouveau style d’escalader. En effet, j’étais habitué à des parcours “propres” pour éviter tout genre de rocher instable, mais récemment, je dois reconnaitre que j’éprouve beaucoup plus de satisfaction en grimpant des voies naturelles même sur rochers instables ».

.